Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
univers-soufi

Jésus " Maître de l'Alchimie "

28 Juin 2012 , Rédigé par univers-soufi Publié dans #soufisme

images (4)Jésus est l' "Esprit de DIEU " (Rûh Allah) et Jean-Baptiste détient la "Vie". Or, de même que l' "Esprit" et la "Vie" sont indissociables, de même ces deux prophètes, Jésus et Jean-Baptiste, sont inséparables,  étant donné que tous deux supportent ensemble la charge de ce mystère. Car en vérité, Jésus détient les deux voies de la science alchimique. (La première voie est) celle de "la production" qui consiste pour Jésus dans l'acte de créer l'oiseau d'argile et dans l'acte de souffler. La forme de l'oiseau fut produite par ses deux mains, et son envol par la vertu du souffle qui est l'âme. Telle est la "voie de l'oeuvre démiurgique" dans la Science de l' Alchimie, et que l'on a exposée au début du traité. Quant à la seconde voie, elle consiste à "supprimer les maux". C'est alors Jésus guérissant l'aveugle et le lépreux de la cécité et de la lèpre qui constituent les maux dont ils ont été frappés dans le sein maternel et qui sont les impondérables du processus de la génération. Partant de là, cet adepte peut acquérir la "science de la proportion et de la balance naturelle et spirituelle", puisque Jésus réunit les deux en sa personne. 

extrait de l'Alchimie du Bonheur Parfair - Ibn'Arabi

voir l'intégralité de ce texte sur aladdji.blogspot.com
images (4)

Voir les commentaires

La sagesse d'une jeune gnostique

26 Juin 2012 , Rédigé par univers-soufi Publié dans #soufisme

bpn.pngDhû-l-Nûn a raconté ceci : " Je traversais le désert des Israélites, quand soudain je me trouvai en présence d'une jeune nègresse. Elle regardait fixement le ciel, et l'amour du Miséricordieux qui s'était emparée d'elle l'avait plongée dans un total égarement. Je lui dis : "Que la paix soit sur toi, ma soeur ! - Et que la paix soit sur toi, Dhû-l-Nûn ! d'où me connais-tu ? lui demandais-je. - O homme de peu de foi ! DIEU - que soient proclamées Sa Gloire et Sa Majesté ! - a créé les esprits deux mille ans avant les corps. Puis Il les a fait tourner autour du Trône; et ceux qui se sont connus alors sont en harmonie entre eux, tandis que ceux qui se sont ignorés sont en désaccord. C'est lors de cette ronde que mon esprit a connu le tien. - Je vois que tu détiens la sagesse; apprends-moi quelque chose de ce dont DIEU t'a instriute ! - O Abû-l-Fayd ! pose sur tes membres la balance de l'équité (coran, LVII, 25), jusqu'à ce que fonde tout ce qui n'est pas pour DIEU, et qu'ainsi le coeur demeure purifié, ne contenant plus que le Seigneur ! Il t'établira alors à Sa Porte, te confiant ainsi une charge nouvelle, et Il donnera des ordres à celui qui veille sur Ses Trésors pour qu'il t'obéisse. - Instruis-moi encore, ma soeur ! lui dis-je". Elle me répondit : " O Abû-l-Fayd ! tiens-toi sur tes gardes envers toi-même ! Et obéis à DIEU quand tu es seul, Il exaucera alors tes prières !" (selon Yâfi' î, Suyûtî, et Munâwî).

source : les soufis d'Andalousie - Ibn Arabi

Voir les commentaires

FRANCE 24 Reportages - 23/06/2012 REPORTAGES

23 Juin 2012 , Rédigé par Moussa Coulibaly

Tout en images, un regard décalé en prise directe avec l'actualité.

FRANCE 24 L'ACTUALITE INTERNATIONALE 24H/24
http://www.france24.com

Tout en images, un regard décalé en prise directe avec l'actualité. FRANCE 24 L'ACTUALITE INTERNATIONALE 24H/24 http://www.france24.com

Voir les commentaires

" cache-moi aux regards de ceux qui me séparent de Toi !

13 Juin 2012 , Rédigé par univers-soufi Publié dans #soufisme

ih.pngDhû-l-Nun a raconté ceci : " Alors que je me trouvais sur l'une des collines de Jérusalem, j'entendis une voix qui disait : " Les souffrances ont quitté le corps des serviteurs, l'obéïssance les a distraits de la boisson et de la nourrituure, et leur corps s'est habitué à rester debout longuement en présence du Roi, de Celui qui détient toute science". Je suivis la direction de la voix, et j'eus la surprise de voir un jeune garçon, encore imberbe. La pâleur avait envahi son visage, et il se tenait courbé comme une branche ployée par le vent.

Une pièce de laine l'enveloppait, et une autre lui servait de ceinture. Lorsqu'il m'aperçut, il se dissimula derrière les arbres. Je l'interpellai alors : " Jeune homme ! se détourner du prochain n'est pas le fait des croyants; parle-moi donc et confie-moi quelque chose !" Il tomba aussitôt prosterné, adressant à DIEU ces paroles : " En ce lieu se tient quelqu'un qui a cherché refuge en Toi, et qui s'est mis sous la protection de la connaissance qu'il a de Toi, et qui s'est accoutumé à Ton amour. O Toi qui est l'objet Divin de l'adoration des coeurs et du sentiment qu'ils éprouvent devant la majesté de Ta grandeur infinie, cache-moi aux regards de ceux qui me séparent de Toi !" Puis il disparut, et je ne le vis plus. "

source: les soufis d'Andalousie - Ibn Arabi

Voir les commentaires

Sentences d'Abou Djordjâni

2 Juin 2012 , Rédigé par univers-soufi Publié dans #soufisme

derCet homme éminent et d'une nature d'élite, ce savant accompli, cette mine des mystères de la connaissance de DIEU, cet Abou Ali Djordjâni, que la miséricorde d' Allâh soit sur lui ! Disciple de Mohammed ibn Ali Hekim Termizi, c'était un docteur expert dans toute espèce de sciences.

Le cheikh disait : " Les hommes sont endormis dans une incurie dont ils ne s'éveillent qu'au moment de sortir de ce monde pour tomber dans la mer du repentir." Et encore : " C'est un signe infaillible de félicité que de trouver faciles l'accomplissement de toutes les pratiques du culte et l'exécution des préceptes traditionnels de l'Envoyé, sur lui soit le salut ! et d'être porté par une heureuse inclination naturelle à connaitre et à aimer les gens vertueux, ainsi qu'à venir en aide aux fidèles.

Malheur à celui qui parle de ses péchés tombés dans l'oubli et se plaît à les raconter aux autres!" Il disait aussi : " Le véritable saint est celui qui, remettant au Seigneur très haut son libre arbitre, ne se repose sur personne autre des résolutions à prendre."

source: le mémorial des saints

Voir les commentaires