Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
univers-soufi

Amoureux du prône DIVIN 2 (Rûbehan de Shîrâz)

1 Mai 2013 , Rédigé par Ladji Publié dans #soufisme

AL GHAZALIi...

lorsque les adeptes des réalités Divines acccèdent à l'essence de la fusion unitive, ceux-ci entendent alors tous les prônes à la fois, de telle sorte que lorsque le prône Divin survient, il se démultiplie indéfiniment. Désormais, on dirait que le prône de décante pour devenir toute démonstration, afin que l'action Divine souhaitée parvienne à son plein accomplissement. Voici que la démonstration découlant du prône se produit sous les yeux du témoin afin qu'il s'y conforme scrupuleusement. Alors, le témoin de cette théophanie tombe d'ivresse en ivresse, tous les signes qui s'étaient succédé jusque-là s'estompent, jusqu'à ce qu'il redevienne lucide dans la lucidité. Et entre la lucidité et l'ivresse, le pèlerin se voit lui-même totalement. Alors il s'interpelle lui-même, et sa parole devient telle que : " Moi ! Moi ! Gloire à moi, gloire à moi !"

(Batâmî) Celui qui en arrive là detient détient la science des hautes doctrines. Alors le secret et la science sont tous deux percés.

 

Ceux auquels une telle vérité est montrée peuvent capter le prône Divin conformément à leurs états mystiques.

Certains l'appréhendent de derrière le voile (de la gloire) en étant plongés dans la contemplation. A d'autres, DIEU s'adresse sans intermédiaire dans l'extase de l'extase par la bouche de l'Esprit saint. Certains sont interpellés par le langage de la glorification qui est propre aux fidèles d'amour. D'autres sont interpellés à travers les assomptions des états mystiques de l'union qui sont le fait des "eusseulés de la prédilection". Il en est à qui DIEU s'adresse par le langage de l'inspiration qui est propre aux enracinés dans les oeuvres spirituelles, d'autres à qui Il s' adresse par le langage de la compassion qui est adapté aux errants dans la perplexité.

 

Ainsi, c'est par tous les modes de langages concevables et dans toutes les stations imaginables que DIEU s'exprime.

Toutefois, Il ne s'adresse point à tous les itinérants de la voie, mais seulement aux princes de la gnose, aux souverains de l'expérience mystique, et à la haute élite d'entre les amants.der1.jpg

 

Il convient de distinguer le "prône de l'éveil" adressé aux novices de la voie, le "prône de la nostalgie" adressé aux soupirants de la voie, le "prône de l'eusselement" adressé aux amants de la voie, le "prône de l'union" adressé aux gnostiques de la voie, enfin le "prône de la fusion unitive" adressé aux unificateurs de la voie, lequel reste une parole inconnue des amants, et ignorée des hommes du samâ (ou audition mystique). Il y' a ainsi mille milliers d'énigmes Divines involuées les unes dans les autres, dont chacune est une puissante stimulation propre à susciter les états mystiques et faire détecter les secrets Divins, et dont chacune est une clé ouvrant les portes de la contemplations et du dévoilement. Par son prône, DIEU interpelle l'esprit dans la source de la réunion. Il parle au coeur affermi dans la pleine lucidité. Il parle à l'intellect universel dans la pureté des attributs Divins. Et Il s'adresse à l'âme du walî (ami)  soumis aux contraintes (de la lutte spirituelle). En définitive, DIEU parle à Lui-même, par Lui-même et à Lui-même, tandis que les existants sont Sa langue, quand Il se fait connaître à eux conformément à leur aptitude...

source: Le traité de l'Esprit saint (Rûbehân de Shirâz)

Partager cet article

Commenter cet article