Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
univers-soufi

Le chant du Monde

4 Avril 2012 , Rédigé par univers-soufi Publié dans #soufisme

Derv.jpg Je recitais : " Je cherche refuge en DIEU" et " Louanges à DIEU". De même que, lorsqu'un homme se tient devant son Seigneur, et Lui adresse cent mille éloges et bénédictions, et Le Loue, et, gémissant et se lamentant, Lui offre tout l' amour de son coeur; de même, l'on peut dire que ces paroles que je récite, et mes regards pleins d'affection, sont comparables aux mélodies du luth, au rebab, au tambour et à la flûte au moyen desquels un homme célèbre sa bien-aimée. J'erre de lieu en lieu, comme un homme qui joue du rebab et parcourt la ville; et je vois que DIEU, chaque heure, emplit la coupe de mon regard de vin, que je bois à Sa Beauté.

Dans ma peau et ma chair, et à chaque créature ravissante que je vois, DIEU me remplit tout entier de cette suavité, de sorte que je m'épanouis... A nouveau, je fixai mon regard sur un coin de la vaste arène du corroux de DIEU. J'aperçus cent mille têtes coupées de leur tronc, et des membres mutilés. De l'autre côté, je vis cent mille intruments à cordes, des robes, des chants, des vers, des poèmes d'amour; et dans un autre coin, cent mille serviteurs dansant, debout en extase, offrant de leurs mains de chair les bouquets de l'esprit cueillis au jardin de l'intimité.

big.63762534.jpgEt je vis que tous les esprits n'étaient que des atomes qui avaient pris leur essor, et qui se posaient sur DIEU et s'envolaient de DIEU, telle des poussières vibrant sans cesse dans la rayonnante lumière de DIEU.

Bahâ ud-Din Valad (Anthologie du soufisme) Eva de Vitray

Partager cet article

Commenter cet article